Accueil | dMute

C'est quoi la musique ?

: #2 Matt Elliott



Depuis qu'il publie son travail sous son patronyme et non à travers le nom de Third Eye Foundation, Matt Elliott est passé maître dans l'art de pousser son auditeur dans le moindre retranchement en proposant une musique singulière et bouleversante

What music is to me is not a simple question to answer, at it's base music is air vibrating but within those vibrations there are many facets, expressions, emotions, communications. Science can't really explain why or how we evolved to make and appreciate music, in many ways music is a great mystery. I always say that music is where science and mysticism meet because music is basically made of numbers and yet music can inspire, cause visions and even heal people.

I have a religious gene, my mother is a deeply religious woman but I didn't express my religious side with any organised religion but rather took music as my chosen religion and in my opinion music has far more use for humanity than any other religion. Music therapy is a massively under resourced cheap and creative way to help people with a range of psychological difficulties and we are only just beginning to understand the full implications of music therapy, sound can be used as a non polluting pesticide, is also a clue to how the human brain functions and has many other uses and functions but unfortunately these aspects don't make as much money as drugs and chemical pesticides so it will be many decades until we fully understand the full potential of music and sound (although sound and music is deployed as a weapon and a method of torture already).

Music has been a part of my life since I was a child. I was always fascinated by it's power to transport, to express raw, pure emotion and from a young age I was intrigued to try to understand how it worked, it is a study that is on going and will last until my last breath,. Music and sound and how it interacts with the human mind and body is such a vast subject that it would take many lifetimes to fully understand all of the implications, it covers (but is not limited to) history, psychology, physics, biology, neurology, esotericism, sociology, linguistics, anthropology, and many many other subjects.

Although I count myself as a student of music, I study independently of academia, personally I find the academic study of music more regressive than progressive and actually damages music because many young people are dissuaded from taking musical studies further because the way music is taught is impenetrable and boring and emphasises classical theory above everything else, it's old fashioned and irrelevant these days because music is fun, anyone can do it, anyone can appreciate it but that is another subject entirely.

So to me music is everything, without music I doubt I would even be alive, it has always been part of my life as a best friend, a source of solace, a means of expression , a therapist, a guide, a way to understand myself and the people and the world around me, a way to meet people, an endless source of fascination and a means to make a living. I have always worked with music, I started working in a record shop at 15 and left school at 16 to work there full time which is what I count as my university education, I studied under the owner who knew more about recorded music than perhaps anyone I've ever met (perhaps with the exception of John Peel) and I learnt a hell of a lot, I was Djing in night clubs at 15 and started to play in bands from around 14 but started to take it very seriously at 15 or 16, selling my bike to buy an amplifier and using whatever I could find, broken tape machines and wrecked turntables and anything else I could beg borrow or steal that would enable me to hear music in a different way, to make my own experiments and start my endless fascinating journey through my life with music at my side.'

Matt Elliott
© Marina Sabio

(Ce que la musique est pour moi n’est pas une question simple. De manière basique, la musique est de l’air qui vibre, mais à l’intérieur de ces vibrations il y a de nombreuses facettes, des expressions, des émotions, des communications. La science ne peut pas vraiment expliquer pourquoi ou comment nous avons évolué jusqu’à faire et apprécier la musique. Pour de multiples raisons la musique est un mystère. Je dis toujours que la musique se tient là où la science et le mysticisme se rencontrent parce que la musique est fondamentalement faite de nombres et pourtant elle peut inspirer, générer des visions et même guérir les gens.

J’ai un gène religieux. Ma mère était une femme profondément religieuse. Mais je n’ai jamais exprimé mon côté religieux dans une religion organisée. J’ai plutôt fait de la musique ma propre religion et, à mon avis, la musique est bien plus utile à l’humanité que toute autre organisation religieuse. La thérapie musicale, massivement sous-exploitée, est une manière accessible et créative d’aider les gens qui ont des difficultés psychologiques et nous commençons à peine à en comprendre toutes les implications. Le son peut être utilisé comme un pesticide non polluant, c’est aussi une clef pour comprendre comment le cerveau humain fonctionne et elle a de nombreux autres usages et fonctions, mais malheureusement, ces aspects ne rapportent pas autant d’argent que les médicaments et les pesticides chimiques, aussi il faudra de nombreuses décennies avant que nous ne comprenions pleinement le potentiel total de la musique et du son (bien que le son et la musique soient déjà employés comme armes et méthodes de torture).

La musique fait partie de ma vie depuis mon enfance. J’ai toujours été fasciné par sa faculté de transporter, d’exprimer une émotion brute et pure et, depuis mon jeune âge, j’ai été intrigué et j’ai essayé de comprendre comment elle marchait. Ce sont des études qui continueront et qui dureront jusqu’à mon dernier souffle. La musique et le son et la manière dont ils interagissent avec l’esprit et le corps humain, c’est un sujet si vaste qu’il faudrait plusieurs vies pour en comprendre pleinement toutes les implications, il recouvre (mais ne s’y limite pas) l’histoire, la psychologie, la physique, la biologie, la neurologie, l’ésotérisme, la sociologie, la linguistique, l’anthropologie, et bien d’autres sujets.

Bien que je me considère comme un étudiant en musique, j’étudie la musique indépendamment de l’académie. Personnellement je trouve l’étude académique de la musique plus régressive que progressiste. Elle abîme au contraire la musique parce qu'elle dissuade de nombreux jeunes gens de l'étudier. La manière dont la musique y est enseignée est impénétrable et ennuyeuse et met par-dessus tout l’accent sur la théorie classique. Ce qui est démodé et dépourvue de pertinence de nos jours parce que la musique, c’est du plaisir, tout le monde peut en faire, tout le monde peut l’apprécier. Mais c’est un tout autre sujet.

Donc, pour moi, la musique, c’est tout. Sans la musique je doute que je serais encore en vie, elle a toujours fait partie de ma vie, comme ma meilleure amie, une source de réconfort, un moyen d’expression, un thérapeute, un guide, une manière de me comprendre moi-même et les gens et le monde autour de moi, une manière de rencontrer des gens, une source infinie de fascination et un moyen de gagner ma vie. J’ai toujours travaillé grâce à la musique. J’ai commencé à travailler dans un magasin de disques à 15 ans et j’ai quitté l’école à 16 ans pour y travailler à temps plein, ce que je considère comme mon cursus universitaire. J’ai étudié avec le propriétaire qui s’y connaissait plus sur la musique enregistrée que tous ceux peut-être que j’ai rencontrés (à l’exception peut-être de John Peel), et j’ai vachement appris. J’étais DJ dans les boîtes de nuit à 15 ans. J’ai commencé à jouer dans des groupes vers l’âge de 14 ans, mais j’ai commencé à prendre ça sérieusement vers 15 ou 16 ans, allant jusqu'à vendre mon vélo pour acheter un amplificateur et me servant de tout ce que je trouvais, des magnétophones cassés et des platines en ruine ains que tout ce que je pouvais emprunter ou voler, qui me permettrait d’écouter de la musique d’une façon différente, de faire mes propres expérimentations et commencer cet infini et fascinant voyage dans la vie avec la musique à mes côtés.)

Matt Elliott

© Marina Sabio


Matt Elliott est un auteur, compositeur et interprète britannique. Membre de la scène post-rock de Bristol, il fut proche au début de sa carrière des groupes Movietone et Flying Saucer Attack auxquel il apporta sporadiquement son concours. C'est seulement à la toute fin des années 90 qu'Elliott se fait un nom grâce à son projet de musique électronique Third Eye Foundation, aujourd'hui devenu culte. Le cercle des amateurs ne cesse de s'aggrandir, il collabore avec Tarwater, Yann Tiersen, Amp, Hood, Mogwai, Ulver ou The Pastels...Avec les années 2000, Elliott entame une nouvelle mue artistique. Cette fois c'est sous son nom de baptème qu'il officie. The Wes We Made, Failing Songs, Howling Songs...le britannique retrouve la guitare sèche pour délivrer quelques uns des albums folk les plus bouleversants et personnels de la scène indé britannique de ses dernières années. Suivent, entre autres, The Broken Man et son dernier album Only Myocardial Infarction Can Break Your Heart dont la chronique peut être lu ici.

Matt Elliott sera au Point Ephémère le 12 mars, à Reims le 19 mars et Lyon le 20...



par Guillaume C.
le 21/02/2014

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Only Myocardial Infarction Can Break Your Heart
(2013)
Ici d'ailleurs
dark folk
The Broken Man
(2012)
Ici d'ailleurs
Folk crépusculaire
Reportage
(24/03/2011)
@ Café de la Danse
Failing song
(2006)
Ici d'ailleurs
Folk tourmentée
Drinking Songs
(2005)
Ici d'ailleurs
Folk mélancolique
The Mess We Made
(2003)
Domino
Post-Rock/Minimal/Folk/Electronica

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters