Accueil | dMute

L'Oldie de la semaine

: Jacques Hélian - Le Cha-Cha-Cha des Thons



De l'apprentissage de la musique aux enfants de moins de 5 mois? Cet Oldie tout aussi décalé que pédagogique est signé Guillaume C.

Comment concilier l’utile à l’agréable ? Comment surtout cumuler vie de chroniqueur musical indé et vie de papa (gâteau) d’une petite de fille de 5 mois, à l’oreille un peu mainstream ? Justement en ne conciliant rien. C’est la seule logique à avoir. Et ça m’arrange bien… D’autant plus que l’on peut toujours emballer le tout en affirmant qu’il s’agit d’une posture volontaire, en affirmant qu’une chose est certaine, c’est que seule l’intégrité est la route à suivre, et que la frontière entre Patrick Fiori et Timber Timbre n’est pas si éloignée. Que de ce fait, on puisse apprécier autant l’un que l’autre… (ce qui peut être le cas en général, sauf pour l’exemple présenté).

C’est à ce titre que ce cher Jacques Helian et son célèbre orchestre a refait surface dans ma vie, après trois ans de silence, et ce, de manière indirecte par le biais du livre disque « Le Cha cha des thons » (Editions Didier Jeunesse) choisi par ma chère et douce pour ponctuer les séances de bodypainting de ma fille à base de purées de courgettes, de carottes, de blancs de poireau… et de compotes de pommes, poires et pêches - comme me dira sa pédiatre, les célèbres « 3 P », (à ne pas confronte avec les 3 neveux de feu Michael Jackson qui se firent connaître dans les années 90 par leur art certain d’enrober des navets).

Bref je me perds en chemin. Ou je me suis perdu en chemin mais pour peu de temps car Jacques Helian est de retour. Plus vivant que jamais (car pour ceux qui ne le sauraient pas, ou qui n’auraient pas pris encore le temps de regarder sur wikipedia, le chef d’orchestre est mort depuis bien longtemps) avec ce petit chef-d’œuvre de la grande période des orchestres des années 50, qui aimaient tant se frotter aux musiques exotiques (Ah ! le temps béni des colonies !), que ce soit le mambo, le cha-cha-cha, la rumba et tout ce qui se termine en « a » ou autre voyelle d’ailleurs.

De quoi ravir les jeunes et les moins jeunes. En tout cas, l’expression c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures s’y prête bien, surtout lorsqu’il s’agit de compotes…



par Guillaume C.
le 28/07/2013

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters