Accueil | dMute

Dossier

: Portrait électronique #10 - Nils Frahm




Nils Frahm



Nils Frahm appartient à cette nouvelle génération de musiciens qui se jouent des croisements entre musiques pop et musiques classiques. Depuis The Bells, son premier album paru sous le parrainage de Peter Broderick, le pianiste allemand s'emploie à ressusciter une certaine vision de la musique romantique tout en cultivant le côté cinématique et ludique des musiques actuelles. Sur Felt, son nouvel album, il fait un pas de plus dans ce sens en rendant un hommage aux plus belles œuvres de la musique minimaliste (des Phrygian Gates de John Adams à la Music for 18 Musicians de Steve Reich) tout en puisant avec intelligence dans l'ambient music d'Eluvium ou Tim Hecker.

J'ai réussi à capter Nils Frahm au milieu de sa tournée européenne, à Montreuil, pas loin de l’inébranlable salle des Instants Chavirés. C'est déjà le 10eme portrait que je consacre aux artistes des scènes électroniques et affiliées! La chronique de Felt est quant à elle disponible sur Dmute.





Photo : Mickael Berland (pandemik@dmute.net). Nils Frahm, le 13 novembre dernier à Paris.



par Mickael B.
le 21/11/2011

Tags : Dossier

Partager cet article :



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
mer. 16/10 - Chronique
Wilco - Ode to Joy
sam. 12/10 - Chronique
Kim Gordon - No Home Record
ven. 27/09 - Chronique
Bryony Jarman-Pinto - Cage and Aviary
lun. 16/09 - Chronique
Purple Mountains - Purple Mountains
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters